Recherche par mot clé

ÉCOLOGIE ET QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL

« L’ÉCOLOGIE EST UNE QUESTION SOCIALE »

Nous le savons tous, l’urgence écologique est tangible et représente un enjeu crucial pour l’avenir de l’humanité. Un pas en avant a été fait avec l’Accord de Paris issu de la COP 21 et la COP 22 de Marrakech à ce jour ratifiées par la grande majorité des pays du monde.


Source : Le Monde

Les objectifs principaux des deux COP sont orientés vers l’environnement. Toutefois, quelques notions sociétales et sociales y sont aussi évoquées et sont beaucoup moins connues du grand public : « […] les Parties devraient, lorsqu’elles prennent des mesures pour faire face à ces changements, respecter, promouvoir et prendre en considération leurs obligations respectives concernant les droits de l’homme, le droit à la santé, les droits des peuples autochtones, des communautés locales, des migrants, des enfants, des personnes handicapées et des personnes en situation vulnérable, et le droit au développement, ainsi que l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et l’équité entre les générations » (Convention-cadre sur les changements climatiques, page 2). La dimension sociale des COP est aussi importante que la dimension environnementale car ce sont les hommes qui participent activement à la préservation ou à la destruction de leur environnement.


"Change en toi ce que tu veux changer autour de toi" (Ghandi) : nous ne pouvons changer notre monde extérieur qu'en améliorant notre bien-être en premier lieu. Or, depuis l’évolution des pratiques managériales dans le monde du travail impulsée par le nouveau productivisme, on constate une hausse du malaise au travail dans plusieurs pays. C'est pourquoi il est important que les employeurs veillent sur le bien-être de leurs salariés.

LA QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL : UN "LEVIER NÉGLIGÉ DE COMPÉTITIVITÉ"

L'Accord National Interprofessionnel définit la Qualité de Vie au Travail (QVT) comme « un sentiment de bien -être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué ». Considérée comme un « levier négligé de compétitivité », l'objectif premier de la QVT est de concilier l'amélioration des conditions de travail et la performance de l'entreprise. En effet, les salariés heureux et épanouis dans leur travail sont plus productifs.


La mesure de la QVT se fait selon l'évaluation de plusieurs indicateurs :

  • les relations sociales au travail (reconnaissance, convivialité, cohésion de groupe...)

  • le contenu du travail (autonomie, prise de responsabilité...)

  • l'environnement physique (agencement des espaces de travail, éclairage, bruit...)

  • l'organisation du travail (charge de travail, définition et répartition des tâches...)


Investir dans une amélioration de la QVT permet de prévenir les risques psycho-sociaux à l'origine de pathologies, telles que le stress, la dépression et le burn-out (ou épuisement émotionnel), auxquelles s'exposent les salariés. On retrouve notamment à l'origine de ces malaises psychiques le manque de reconnaissance, la perte du sens du travail et le sentiment d'isolement. Étant responsable de la santé et de la sécurité de ses employés en matière civile et pénale, il incombe à l'employeur de leur assurer un bon environnement de travail par la mise en place de mesures préventives.



VERS UN MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

La transition écologique est en marche depuis plusieurs années. Des initiatives répondant aux objectifs des COP 21 et COP 22 vont progressivement impulser la création de nouveaux métiers, bouleverser le monde du travail ainsi que nos modes de production et de consommation. Il est donc essentiel d’améliorer la QVT des métiers existants afin d’assurer la motivation et la productivité des salariés et de se préparer à l’émergence des nouveaux métiers dont on ne connaît pas encore l’étendue des risques.


Notre défi pour les années à venir est de se préparer ensemble à lutter contre les effets néfastes du changement climatique. Le modèle de développement durable n’est pas une utopie mais une nécessité pour la sauvegarde de notre planète et de l'humanité.



IRINA MARLINE...QUI SUIS-JE ?


Ayant grandi dans une famille de musiciens, je me suis toujours intéressée aux langues et cultures étrangères et aux arts du spectacle. Préserver l'art et la culture représente pour moi un enjeu de taille pour notre monde rythmé par les innovations technologiques et le productivisme. Je suis intimement persuadée que sans art et sans culture, l'humanité n'aurait plus de sens.


Au cours de mes études supérieures, j'ai développé un intérêt pour les questions de développement durable qui repositionnent l'environnement et les hommes au centre des préoccupations. Diplômée d'une Licence en Langues Étrangères Appliquées (anglais/espagnol) et d'un Bachelor Européen en Commerce Équitable et Économie Solidaire, je suis aujourd'hui étudiante en Master en Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). J’ai eu l’opportunité d’intégrer la commission juridique et RSE de l’OME. Notre mission est de proposer aux parlementaires un projet de loi pour l'amélioration de la Qualité de Vie au Travail (QVT), plus précisément pour encourager les entreprises à agir sur le bien-être de leurs collaborateurs, notamment par des incitations financières positives.


Bien qu’à portée sociale, notre projet s’inscrit aussi dans la question de l’écologie et la protection de l’environnement.

#OME #QUALITÉDEVIESANTÉAUTRAVAIL #développementdurable #écologie #responsabilitésociétaledesentreprises

RECHERCHE PAR MOT CLE :

Pas encore de mots-clés.
Articles récents

M'OME : le Média de la Musique en Entreprise

Découvrez toute l'actualité de la Musique en Entreprise, les curiosités de l'Entreprise en Musique et les engagements des Entreprises pour la Musique ...

06.15.95.81.58

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

M'OME - News by OME MEDIA

 

M’OME est le nom de baptême tout naturellement retenu par l’OME pour sa newsletter hebdomadaire. 

 

La M’OME prend la parole et appelle à un débat pour présenter des solutions aux pouvoirs publics, aux politiques, aux différentes instances : récompenser et inciter les entreprises à la PREVENTION AU BIEN-ETRE contre TAXATION D’OFFICE.

 

Musique, Bien-être, Sciences, ..., Coups de Gueule, High Tech, Nouveautés, Evènements ... La M’OME se consacre à tous ces sujets. 

 

Devenez ECLAIREURS du débat consacré aux solutions de prévention et au rôle des pouvoirs publics en matière d’incitation et d’aides.