Recherche par mot clé

# Bikini | Brûler vos calories en faisant de la musique.

Brûler vos calories en faisant de la musique

Les nutritionnistes sont des individus curieux et les ergonomes ne le sont pas moins. Nous passons beaucoup de temps devant un écran interactif, plus de temps aujourd’hui que pour jouer de la musique. Aussi devenait-il urgent que l’on puisse savoir combien cette activité motrice du bout de l’index consomme de calories. Un ouvrage récent (Convert Anything to Calories publié aux éditions PHP Science World) a étudié ce problème crucial pour l’humanité.

Dépenser des calories simplement avec son index !

Cet ouvrage indique qu’il faut compter 1,42 calorie par clic. « Le calcul a été effectué en considérant que bouger l’index pour cliquer consiste à déplacer 11,7 grammes de muscle. Comme on sait qu’il faut consommer 16,7 micromoles (unité mesurant le nombre d’atomes) d’ATP (Adénosine Triphosphate, la molécule utilisée par les cellules pour transporter de l’énergie) pour déplacer un gramme de muscle par seconde, il faut 195 micromoles (11,7gx16,7µmol/g) d’ATP pour le doigt entier. Converti en calories, on trouve qu’il faut dépenser 1,42 calorie pour cliquer sur sa souris. » En langage plus simple encore, un clic de souris consomme 1,42 calories.

Un adepte du clic exécute en moyenne 426 clics/heure. En extrapolant le temps passé par un fanatique de l’ordinateur, ou simplement un professionnel, 8 h/j, ce ne sont pas moins de 3408 clics par jour qui sont exécutés, soit 4839 calories ou 4,839 KCal.

La dépense calorique de base d’une femme est de 1500 kCal/jour au repos et de 2000 Kcal/jour. On perçoit bien que ce n’est pas avec quelques clics que l’on va réduire son poids.

Mais comme cela ne suffisait pas, les auteurs de cet ouvrage se sont posé alors la question du bœuf bourguignon ! 200 grammes de bœuf bourguignon représente 340 kCal. Au-delà des besoins assurés pour maintenir le métabolisme de base, combien faudrait-il de jours (à 8 h/jour et 426 clics/h) à un internaute ou un travailleur devant écran pour neutraliser la consommation et les calories d’un bœuf bourguignon ? Pas moins de 70 jours.

Cure minceur et pratique musicale !

Mais à s’amuser quelque peu et faire avancer modestement la recherche pour le musicien, qu’en est-il de l’énergie calorique pour jouer au piano ! Ne gâchons pas notre plaisir et prenons pour exemple un morceau virtuose comme un « presto » de Mendelssohn pour piano d’une durée de 4 minutes 3 secondes. Critchley a établi que 5595 notes avaient été jouées et que 72 mouvements des doigts des deux mains furent enregistrés par seconde, en utilisant différemment les deux mains et, ce qui ne gâche rien pour le plaisir de l’auditeur par rapport au clic de la souris, en apportant à chacune note une sonorité, un rythme, une couleur particulière.

Sur la même base que nos chercheurs patentés, raisonnons de concert : si Critchley a comptabilisé 72 mouvements par seconde répartis sur les 10 doigts de la main, il observait vraisemblablement l’ensemble des mouvements de chaque segment (phalanges) de chaque doigt. Chaque doigt en dehors du pouce a la possibilité de se fléchir et de s’étendre au niveau de ses 3 articulations MCP, IPP, IPD.

Pour un chercheur, il est cohérent de réajuster le modèle afin de le comparer à la flexion/extension monoarticulaire d’un clic, et ainsi globalement ne comptabiliser que 3 fois moins de mouvements. Ainsi ce sont 24 mouvements par seconde comparables à un clic qui sont exercés par les doigts des deux mains.

Si notre pianiste s’exerce pour se prépare à ce fameux concours 4 heures par jour (14 400 secondes), cela fait 345 600 mouvements des doigts pour cette série d’exercices et en conséquence le pianiste aura brûlé 490 752 calories, soit 490 Kcal (345 000 x 1,42).

Chaque jour, au-delà du métabolisme de base, notre pianiste, sans compter les mouvements des avant-bras, des bras, de la ceinture scapulaire et des membres inférieurs, peut avaler après cet effort un bœuf bourguignon supplémentaire par jour (340 kcal) et peut même avoir du rab.

C’est ainsi, c’est scientifique ! nous en revenons à cet axiome détestable : « le musicien est un sportif qui s’ignore », peut-être même sur le plan calorique un bûcheron qui s’ignore, une raison qui paraît suffisante pour entretenir son corps comme un sportif pour éviter les troubles musculo-squelettiques…

Si vous n’êtes pas rassuré par rapport à ce propos, rien ne vous empêche de faire du sport et d’équilibrer votre alimentation, et pour cela il n’est pas besoin de faire beaucoup de recherche pour admettre l’efficacité de ces mesures.

Rédacteur Docteur Arcier, président fondateur de Médecine des arts® Médecine des arts® est une marque déposée

Médecine des arts®

715 chemin du quart 82000 F-Montauban Tél. 05 63 20 08 09 Fax. 05 63 91 28 11 E-mail : mda@medecine-des-arts.com site web : www.medecine-des-arts.com

#ETUDESENQUÊTES

RECHERCHE PAR MOT CLE :

Pas encore de mots-clés.
Articles récents

M'OME : le Média de la Musique en Entreprise

Découvrez toute l'actualité de la Musique en Entreprise, les curiosités de l'Entreprise en Musique et les engagements des Entreprises pour la Musique ...

06.15.95.81.58

  • Facebook - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

M'OME - News by OME MEDIA

 

M’OME est le nom de baptême tout naturellement retenu par l’OME pour sa newsletter hebdomadaire. 

 

La M’OME prend la parole et appelle à un débat pour présenter des solutions aux pouvoirs publics, aux politiques, aux différentes instances : récompenser et inciter les entreprises à la PREVENTION AU BIEN-ETRE contre TAXATION D’OFFICE.

 

Musique, Bien-être, Sciences, ..., Coups de Gueule, High Tech, Nouveautés, Evènements ... La M’OME se consacre à tous ces sujets. 

 

Devenez ECLAIREURS du débat consacré aux solutions de prévention et au rôle des pouvoirs publics en matière d’incitation et d’aides.